0%

Hassan El Meouch parmi le TOP 30 des sélectionneurs de fonds en France

Hassan El Meouch, Directeur de la Gestion chez Astoria Finance, fait partie du prestigieux classement CITYWIRE des 30 meilleurs sélectionneurs de fonds en France. Découvrez son parcours, ses méthodes de sélection et ses préconisations.

Parlez-nous de votre formation et de votre parcours professionnel ?

J’ai obtenu un diplôme d’ingénieur en électronique et système embarqué en 2006 à l’UTBM (Université de technologie de Belfort Montbéliard). Suite à cela, j’ai poursuivi mes études par une formation en Management. Il s’agissait d’un Master à l’IAE de Rouen en 2007, et c’est tout de suite après que j’ai découvert la finance pour la première fois. Après ce master, j’ai effectué un stage de 6 mois au sein de Cogefip-Arkos, un Cabinet de Gestion de Patrimoine, qui m’a proposé de poursuivre l’aventure avec un plan de carrière.  En 2011, le rapprochement de Cogefip avec Astoria Finance m’a offert l’opportunité de développer le service gestion. J’ai donc décidé de poursuivre dans cette voie en validant mes compétences dans la gestion de portefeuilles par l’acquisition du CIIA (Certified International Investment Analyst), un diplôme délivré par la SFAF (Société Française des analystes financiers). La concrétisation est arrivée en 2017, lorsque j’ai été nommé Directeur du service Gestion.

Pourquoi vous êtes-vous orienté vers la gestion d’actifs ?

Le stage de 6 mois chez Cogefip m’a initié à la gestion de portefeuilles. Cette expérience m’a permis de très vite apprécier ce domaine d’activité. En effet, le dynamisme du secteur et des marchés, ainsi que les relations humaines avec d’une part les clients, mais également les sociétés de gestion sont très appréciables. L’aspect intellectuel et la nécessité constante de réflexion sont des éléments indéniables quant à mon choix d’orientation vers la gestion d’actifs.

Hassan El Meouch
Hassan El Meouch

 

Quels sont les critères sur lesquels vous vous basez pour faire vos sélections de fonds ?

Nous sommes tous attirés par les choses qui brillent et un fonds brillera par ses performances passées.

Toutefois, nous trouvons réducteur le fait de se baser simplement sur une analyse quantitative lors des choix de fonds que nous réalisons. C’est pourquoi, nous attachons une importance primordiale à l’analyse qualitative d’un fonds : il est indispensable de sélectionner un support dont le process de gestion soit adapté à l’environnement dans lequel il évolue afin de prouver sa capacité à réitérer ses performances dans le temps. Pour ce faire, nous multiplions les échanges avec les sociétés de gestion et construisons avec elles une relation de confiance durable.

Voici quelques exemples de questions que nous nous posons : Est-ce qu’il s’agit d’une société de gestion bien équipée sur le plan matériel et humain pour continuer à innover ? Le gérant est-il expérimenté ? Est-ce que ce même gérant a contribué dans la performance du fonds dans le passé ? Est-il entouré d’une équipe avertie ? Est-ce que leur process est suffisamment solide pour permettre au fonds et au gérant de continuer à performer et innover ?

Quels sont les fonds que vous recommandez actuellement ?

De manière générale, nous apprécions les fonds ayant peu ou pas de contraintes réglementaires de gestion. Nous sélectionnons donc des supports bénéficiant d’une réelle gestion active et opportuniste, capables de s’adapter aux environnements de marchés changeants. Naturellement, nous avons pris position depuis quatre ans sur certains fonds H2O qui ont prouvé leurs capacités à tirer de belles opportunités dans n’importe quel contexte de marchés. Cette adaptabilité s’est également retrouvée sur un fonds comme Varenne Global que nous positionnons aisément en cœur de portefeuille. Enfin, en guise de diversification, nous utilisons aussi le fonds IVO Fixed Income pour jouer sur le crédit international ou Martin Maurel pour les foncières cotées.

D’autres grandes maisons de gestion telles que JP Morgan AM, DNCA ou M&G Investments sont présentes dans nos allocations.

 

Comment en faites-vous le suivi ?

La manière de suivre un fonds est directement liée à sa sélection. La sélection se fait sur des critères quantitatifs tels que la performance, la volatilité, la perte maximale, pour vérifier si le fonds répond bien à ses objectifs. Le deuxième suivi consiste à collaborer avec le gérant du fonds et son équipe pour décortiquer sa performance, qu’elle soit bonne ou mauvaise. Ainsi, nous en apprenons davantage sur les facteurs qui ont contribué à sa performance. Pour ce faire, comme expliqué précédemment, nous rencontrons régulièrement les gérants de ces sociétés, nous faisons le point sur la gestion du portefeuille, afin d’en connaître les perspectives sur la période à venir.

Parallèlement, nous attachons une importance particulière à l’analyse macro-économique, qui nous aide non seulement à contextualiser les performances des fonds que l’on suit, mais aussi à orienter nos allocations. Ce travail s’illustre dans une lettre de gestion mensuelle qui est envoyée aux 60 collaborateurs d’Astoria dans laquelle ils retrouvent notamment un point de macroéconomie, et un focus sur un fonds.

Parlez-nous de votre équipe ?

J’ai toujours voulu constituer une équipe à mon image et à l’image des valeurs d’Astoria Finance, je porte donc beaucoup d’attention aux qualités humaines de mes collaborateurs, à savoir la disponibilité, la générosité et la rigueur. Mon équipe s’est constituée avec l’arrivée de Romain Rivière, il y a 5 ans qui est aujourd’hui mon binôme sur tous nos projets. L’équipe s’est récemment renforcée avec l’arrivée de Karim Younes, recruté pour ses connaissances et sa motivation. Nous sommes régulièrement épaulés par des stagiaires pour nous aider dans nos tâches quotidiennes. Les services de Manon Laffly, actuellement, sont très appréciés.

Comment travaillez-vous avec votre équipe ? Quels sont les rôles de chacun ?

Le suivi des fonds est réalisé de manière collégiale. Chaque membre du service peut être amené à travailler sur l’analyse d’un support qui donnera lieu par la suite à un échange avec le reste de l’équipe. Nous avons, à ce titre, une shortlist de fonds que tout le monde se doit de maîtriser.

Les compétences de chacun sont complémentaires : technicité financière, aisance rédactionnelle, capacité de synthèse, maitrise des outils…

Ces synergies nous ont ainsi permis de développer de nombreux projets comme la modélisation de portefeuilles modèles, le back-testing de ces derniers, mais également la mise en place de gestion sous mandat d’arbitrage pour nos clients.