A la découverte des produits structurés

Les produits structurés, ou produits à coupons, n’ont pas toujours eu bonne presse. Pour cause, avant la crise financière des subprimes de 2008, ce type de support prévoyait, certes, un rendement attractif mais surtout une rémunération intéressante pour les distributeurs, parfois aux dépens de la protection pour les investisseurs. Force est de constater que le schéma a beaucoup changé depuis. En effet, après la mise en place de mesures drastiques à l’égard des acteurs des marchés financiers quant à la transparence des produits, des frais et de leur rémunération, les produits structurés sont devenus de réelles solutions innovantes dans la constitution d’un patrimoine financier, incarnant une vraie source de diversification dans la gestion de ses avoirs. A tel point qu’aujourd’hui, quasiment toutes les banques, les compagnies d’assurance et les associations d’épargnants proposent ce type de support d’investissement à leurs clients. Pour en savoir plus, penchons-nous sur le sujet.

Qu’est-ce qu’un produit structuré ?

Appelé également fonds à formule, fonds à promesse, produit à coupons, … par les différents distributeurs de solutions d’épargne, un produit structuré est un support d’investissement. Ce support peut être souscrit par l’intermédiaire d’un compte-titres, d’une assurance-vie ou d’un contrat de capitalisation. Il s’agit d’un produit, émis par une banque, qui bénéficie, grâce à sa construction, de caractéristiques précises, connues dès sa conception et figées pour une durée définie.

Comment fonctionne un produit structuré ?

Un produit structuré est un support qui est indexé à un actif financier (une action ou un indice de marché par exemple) que l’on appelle le sous-jacent. C’est l’évolution de cet actif sous-jacent qui conditionne la vie du produit structuré, à savoir, son rendement, son remboursement, sa garantie en capital, sa valorisation quotidienne… A l’origine de la conception d’un produit structuré, un ensemble de caractéristiques, rendues possible grâce à l’environnement de marché, sont précisément définies : le rendement du support (ou coupons), des seuils de rappel pour remboursement anticipé, des niveaux de garanties en capital, une fréquence de constatation du sous-jacent…etc.

Le fonctionnement d’un produit est finalement assez simple : le niveau de marché du sous-jacent est observé une première fois, au lancement du produit. Ce niveau fait office de niveau de référence. Puis, à fréquence régulière (annuelle, semestrielle, trimestrielle, selon le produit), nous observons à chaque fois le niveau de ce même sous-jacent. Si, à une date de constatation, le sous-jacent est au-dessus du seuil de rappel (90%/95%/100% du niveau de référence par exemple) alors le produit prend fin et l’investisseur se voit rétribuer le capital initialement investi sur le produit, majoré du rendement provisionné depuis l’origine. Si, dans un cas défavorable, le sous-jacent n’a jamais été, pendant toute la durée de vie du produit (c’est-à-dire généralement 10 ans maximum), au-dessus du seuil de rappel, alors un mécanisme de garanti en capital intervient à l’échéance dès lors que le sous-jacent ne fait pas état d’une baisse de plus de 30%/40%/50% selon le produit.

Enfin, notons que certains produits peuvent également prévoir le paiement inconditionnel des coupons pendant une certaine période, ou encore garantir ces derniers à l’échéance selon les conditions de marché. Les combinaisons et les possibilités sont multiples.

Quel est l’intérêt d’un produit structuré ?

En premier lieu, un produit structuré n’est pas un support d’investissement traditionnel. Il est commercialisé selon les opportunités qu’offrent les conditions de marché et, aux côtés de fonds plus classiques dans une allocation, un produit structuré incarne une réelle solution de diversification. L’intérêt d’un produit structuré réside dans ses caractéristiques propres. Selon la nature du sous-jacent et le couple rendement/risque offert par le support, un produit structuré conviendra à un grand nombre d’épargnants ayant un horizon de placement moyen/long terme. En effet, grâce à ses conditions, un support à coupons est préconisé surtout dans des perspectives de marchés financiers incertaines à court terme mais dont les attentes à plus long terme sont stables, voire très légèrement haussières. En effet, tout l’objectif d’un produit structuré est de délivrer, sur une même période d’observation, un rendement important alors même que l’actif sous-jacent serait stable, voire baissier. Un produit structuré permet donc de s’exposer aux marchés, généralement d’actions, avec des protections du capital renforcées en cas de baisse.

Comment reconnaitre un « bon produit structuré » ?

La réponse à cette question est nécessairement subjective. Selon ses caractéristiques, le profil de risque d’un produit peut être plus ou moins dynamique. Selon l’aversion au risque de l’investisseur, un produit sera donc perçu de manière différente. Toutefois, il convient de garder en tête que toutes les caractéristiques d’un produit à coupons agissent comme des vases communicants. Autrement dit, le produit qui prévoirait un rendement très important, une distribution inconditionnelle de coupons, un rappel à la baisse, une fréquence de constatation mensuelle et une protection totale du capital n’existe tout simplement pas ! Si celui-ci prévoit un rendement très important, alors la garantie du capital ou la fréquence de remboursement anticipé possible sera amoindrie. A l’inverse, un coupon plus faible peut donner lieu à une meilleure protection ou au paiement des coupons de manière inconditionnelle.

Dès lors, le « bon » produit est celui qui sera le résultat d’une structure optimale mais surtout adaptée aux objectifs de l’investisseur.

Comment puis-je investir sur un produit structuré ?

Comme expliqué plus haut, un produit à coupons n’est pas ouvert et commercialisé en permanence. Celui-ci est généralement régi par une période de souscription d’environ 2 mois. L’investissement sur un produit structuré s’inscrit également dans le cadre d’un contrat d’épargne tel que l’assurance-vie par exemple. Pour plus d’information et pour connaître les solutions actuelles, nous vous invitons à vous rapprocher de votre conseiller habituel.